Le Premier Ministre expliquant la vision gouvernementale lors de la conférence de Goma

Au nom du Président de la République, le Premier Ministre a ouvert les travaux de la deuxième conférence minière, qui se tient du 24 au 25 mars 2014 à Goma sous le thème : « Gestion durable et transparente dans la gestion des ressources naturelles en République Démocratique du Congo post-conflit : Axes stratégiques et défis pour un commerce responsable, dans un partenariat gagnant-gagnant entre l’Etat congolais et le secteur privé ».

Après son mot d’ouverture et de bienvenue à tous les participants, le Premier Ministre s’est voulu pragmatique et réaliste. Son intervention était axée sur la « Gestion et mobilisation des ressources naturelles au service de la croissance et du développement. Les axes stratégiques de la politique du Gouvernement ».

Matata Ponyo Mapon a insisté sur le fait que « les fruits de la croissance économique du secteur des ressources naturelles ne pourront profiter à tous sans la mobilité spatiale. C’est dans cette optique que parmi ses priorités pour le Programme d’action 2012-2016, le Gouvernement de la RDC avait mis l’accent sur l’érection de 5 zones économiques spéciales, qui balaient l’ensemble de la République et lui permettent de tirer un maximum de profit et avantage des actions majeures inexploitées à savoir l’abondance de la main-d’œuvre et la disponibilité des matières premières ».

Même si le Premier Ministre reconnaît que tout ceci exige des financements importants, il reste aussi optimiste au regard de l’élan de croissance impulsée et le sérieux des réformes initiées par le Gouvernement congolais.

C’est dans cette perspective que le Premier Ministre a relevé que « Gages du développement de la RDC, les ressources naturelles doivent être répertoriées, explorées, évaluées et sécurisées à travers des structures appropriées de manière à être convertie en financement optimal du programme du développement, dont le plus grand bénéficiaire est la nation congolaise ».

Il faut également noter que pour ce secteur précis, le programme d’action du Gouvernement poursuit donc un objectif qui vise à porter la contribution du secteur minier de 9% en 2010 à 25% en 2016, tandis que sa contribution au PIB devrait passer de 12% à 20% pour la même période.

Invitant toutes les parties prenantes à une réflexion à la hauteur des enjeux et des défis liés à une gestion rationnelle et responsable desdites ressources, l’homme à la cravate rouge a soutenu « Le sort et la survie de la nation congolaise au cours des prochaines années vont dépendre de notre capacité à vite développer ce pays. Tels qu’admis par les acteurs sociaux lors de l’adoption du DSCRP2, il nous faute vite réformer le secteur des ressources naturelles, pilier principal de la croissance économique aujourd’hui ».

Pour en savoir plus sur les termes de référence de la 2è conférence minière de Goma, télécharger le document suivant : Termes de référence de la 2ème conférence minière de Goma (24 et 25 mars 2014)

Vous pouvez également télécharger l’allocution du Président de la RDC, telle que lue par le Premier Ministre lors de l’ouverture de la conférence de Goma ici: Discours (ouverture conférence minière de Goma) du Président de la RDC lu par le Premier Ministre le 24 mars 2014

Pour le discours du Premier Ministre axé sur la « Gestion et mobilisation des ressources naturelles au service de la croissance et du développement : axes stratégiques de la politique Gouvernementale », cliquez sur le lien suivant: DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE A L’OCCASION DE L’OUVERTURE DE LA 2ème EDITION DE LA CONFERENCE MINIERE

Laisser un commentaire