PAM : Bruno Tshibala et David Brasley ont parlé de la paix et de l’alimentation des enfants

0

La paix et la nutrition des enfants vivant dans des zones des conflits ont été au menu des échanges que le Premier ministre, Bruno Tshibala a eu avec David Brasley, directeur exécutif du Programme Alimentaire Mondial (PAM, lundi 30 octobre 2017. L’hôte du chef du gouvernement a expliqué que sa visite, avec sa délégation, était pour attirer l’attention du monde et demander à tous les partenaires concernés par le conflit en RDC d’œuvrer pour y mettre fin, de manière à pouvoir permettre aux enfants d’atteindre leurs rêves, leurs objectifs. Les deux personnalités ont notamment parlé de l’accès dans les sites où la paix est menacée, pour y amener de la nourriture destinée aux enfants. « Nous avons parlé du futur, d’arrêter les conflits pour pouvoir nourrir les enfants. Nous avons parlé du besoin de pouvoir accéder aux enfants. Nous ne voulons pas pénaliser les innocents et victimes qui sont en insécurité sévère. Nous voulons créer des cantines scolaires pour que chaque enfant ait une bonne éducation et une bonne instruction », a indiqué le directeur exécutif du PAM. « Immédiatement, nous avons besoin de la paix dans la région du Kasaï et dans celle de Goma, au Nord Kivu », a-t-il ajouté. D’autre part, il a affirmé que son organisme veut améliorer, renforcer les opportunités d’agriculture pour les petits cultivateurs. « On veut le faire de manière que la RDC soit auto-suffisante », a-t-il précisé. Pour sa part, Bruno Tshibala, aux côtés duquel était She Okitundu, ministre des Affaires étrangères, s’est engagé à travailler en collaboration avec tous ses partenaires pour arrêter les conflits, afin de pouvoir s’engager dans des actions d’assistance qui vont permettre le développement du pays à long terme. David Brasley s’est dit content d’avoir entendu le chef de l’Exécutif prendre cet engagement.