Bruno Tshibala affirme que le forum sur la paix dans le Grand Kasaï s’est très bien passé

0

Le Premier ministre, Bruno Tshibala est rentré à Kinshasa samedi 23 septembre 2017, après avoir participé au Forum sur la paix, la réconciliation et le développement dans le Grand Kasaï, organisé du 19 au 22 septembre. À sa descente de l’avion, le chef du gouvernement a indiqué que tout s’est bien passé, en expliquant le but poursuivi dans l’organisation de ladite conférence. « À l’initiative du président de la République, chef de l’État, il vient de se tenir à Kananga, chef-lieu du Kasaï central, une conférence sur la paix, la réconciliation et le développement de l’espace Kasaïen. Cette conférence était destinée à créer les conditions de la réconciliation et la convivialité après les événements malheureux que nous avons connu avec le phénomène Kamuina Nsapu », a-t-il indiqué. D’après le chef de l’exécutif congolais, les travaux se sont attelés sur trois jours et ils se sont très bien passés sous la supervision du Vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur et de la sécurité, Emmanuel Ramazani Shadary. « Nous avons pris une série des résolutions et des recommandations qui vont dans le sens du retour de la paix et des conditions qui permettent la reconstruction du Grand Kasaï. Nous revenons ensemble pour dire au peuple congolais que la discorde, les drames et la tragédie dans l’espace kasaïen sont une page tournée. Maintenant, c’est la reconstruction et le gouvernement se félicite avec le chef de l’État d’avoir accompli ce travail », a-t-il rassuré. En outre, le Premier ministre a affirmé avoir marché à pieds dans la ville de Kananga. «À Kananga, je me suis promené pour me rendre compte de l’état de la situation après le drame de Kamwuina Nsapu», a-t-il déclaré. Sur place, il en a profité pour sensibiliser la population. « Je dois dire que la population a été sensibilisée et adhère totalement après la cérémonie organisée par les chefs coutumiers à l’esprit de la paix et de la convivialité qui a été initié par la conférence », a-t-il conclu.