Bruno Tshibala : « Le 37ème sommet de la SADC a été un grand succès… »

0

De retour à Kinshasa lundi 21 août après avoir participé au 37ème Sommet de la Communauté de développement d’Afrique Australe (SADC), le Premier ministre, Bruno Tshibala, a fait le point de ces assises avec la presse, à l’aéroport de N’Djili. « Je viens effectivement de représenter le président de la République et la RDC au 37ème Sommet de la SADC. Occasion nous a été offerte de donner la position de notre gouvernement sur la situation qui prévaut sur le plan politique, sécuritaire, mais aussi sur le processus électoral », a-t-il indiqué.

Sur le plan politique, il a indiqué que le pays a démontré qu’il est en train de faire la mise en œuvre de l’accord du 31 décembre 2016, qui a été signé et scellé par l’ensemble de la classe politique. Concernant le processus électoral en particulier, a-t-il dit, nous avons réalisé des avancées énormes. Et le chef de l’exécutif congolais de rappeler que les élections sont la priorité des priorités de son gouvernement. « Après avoir mis en place le gouvernement, nous en sommes à la mise en place du deuxième programme prévu par l’accord qui est le CNSA. Et nous avons dit que, du point de vue politique, la crise est derrière nous parce que nous nous préparons maintenant pour aller vers les élections. La CENI a déjà enrôlé plus de 39 millions d’électeurs sur le 41 millions et c’est un progrès énorme », a-t-il affirmé. Au sujet du Kasaï, Bruno Tshibala a expliqué que tous les milices qui semaient la désolation ont été démantelés et les déplacés commencent à rentrer chez eux, après avoir été éparpillés en Angola et partout ailleurs. Il a précisé qu’il y aura d’ici peu une tripartite qui va réunir le gouvernement, la CENI et le CNSA pour procéder à l’évaluation de la situation. « C’est après cette évaluation que la CENI pourrait publier le calendrier électoral qui va fixer le chronogramme sur l’organisation effective des élections », a-t-il ajouté.

Le chef du gouvernement dit être satisfait de l’attention que les chefs d’Etat et de gouvernement de la SADC ont prêtée au gouvernement de la RDC. « Nous avons trouvé une oreille attentive de la part de tous membres de la SADC qui ont estimé que les conditions n’étant pas réunies pour organiser les élections d’ici à décembre 2017, comme le prévoit l’accord, il va falloir fixer un délai réaliste qui va permettre à la CENI d’organiser des élections libres, démocratiques et transparentes », a-t-il déclaré. D’autre part, Bruno Tshibala s’est dit heureux d’obtenir le soutien de la SADC en ce qui concerne les ingérences des pays étrangers dans les affaires de la RDC. À l’entendre, la Charte des Nations Unies dans son article 2 encourage le respect de la souveraineté des Etats. « La SADC nous a soutenus en ce qui concerne les sanctions qui sont prises à l’endroit de certains responsables en estimant qu’elles sont infondées et elles n’ont pas de raison d’être », a-t-il argué, avant de préciser que le sommet a été un grand succès parce qu’ils ont obtenu tout ce qu’ils attendaient de leurs partenaires.