Climat des affaires : Bruno Tshibala annonce la tenue de la conférence pour fin août

0

Le Premier ministre de la République démocratique du Congo, Bruno Tshibala, a annoncé, devant la presse, l’organisation de la conférence sur l’amélioration du Climat des affaires, jeudi 17 août 2017. La conférence se tiendra à Kinshasa, du 29 au 31 août 2017, au Fleuve Congo Hôtel et elle réunira les acteurs publics et privés concernés par la préservation du Climat des affaires autour du thème : « Pour la facilité des affaires en RDC ».

« Dans le cadre de la réalisation de l’un des objectifs assignés au Gouvernement d’Union nationale que je dirige, à savoir l’amélioration de la situation socio-économique de notre population, j’ai l’honneur de vous annoncer qu’il se tiendra, sous le Haut patronage de Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange et de ma coordination, une importante conférence sur l’amélioration du Climat des affaires en République démocratique du Congo », a déclaré le chef de l’exécutif. Pour Bruno Tshibala, l’objectif de ladite conférence est d’harmoniser les vues entre les Administrations publiques intervenant dans les activités économiques, dans le but de déceler et de supprimer toutes les entraves au bon exercice des affaires dans notre pays. « Je suis convaincu que l’amélioration du bien-être social de notre population passe notamment par l’accroissement des investissements privés. C’est pour cette raison que mon gouvernement s’investit pour créer un environnement attractif et propice à l’investissement privé », a-t-il indiqué. Jules Alingete, Conseiller spécial technique chargé du climat des affaires, a rappelé que le pays n’a pas été bien classé dans les indicateurs Doing Business de la Banque mondiale. «On s’est retrouvé à la 184ème position sur 190 pays côtés. C’est pour cette raison que, le chef du gouvernement, sur les directives du chef de l’Etat, a décidé d’organiser une grande conférence sur l’amélioration du climat des affaires, pour recenser les obstacles à l’exercice des activités économiques dans notre pays en vue de proposer des voies et solutions pour remédier la situation », a-t-il précisé.