Mission onusienne en RDC, Bruno Tshibala a reçu Mamadou Diallo

0

Le Premier ministre, Bruno Tshibala, a reçu en audience, jeudi 10 août 2017, Mamadou Diallo, Représentant spécial adjoint du Secrétaire général de l’ONU qui, est à la fois Coordonnateur Résident, Coordonnateur Humanitaire et Représentant Résident du PNUD. Les deux personnalités ont parlé notamment de la mission de la revue stratégique des Nations Unies qui a séjourné en RDC du 28 juillet au 7 août 2017, mais aussi du suivi de l’accord du 31 décembre 2016 et du processus électoral. «La rencontre de ce jour nous a donné l’occasion d’exprimer à Son Excellence le Premier ministre et au-delà de lui, le chef de l’Etat et l’ensemble du gouvernement, notre reconnaissance pour l’accueil chaleureux et les facilités offertes à la délégation de mission de la revue stratégique des Nations Unies qui a récemment séjourné en RDC », a déclaré le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général au sortir de l’audience.

D’après Mamadou Diallo, la mission de revue stratégique était venue, mandatée par la Résolution 2348 du Conseil de sécurité des Nations Unies, pour une mission spécifique : faire la revue de la posture, du positionnement, du rôle et du fonctionnement de la Mission des Nations Unies au Congo (MONUSCO). Dans le même but, elle était venue évaluer l’ensemble de la mission onusienne dans le cadre de l’amélioration de son positionnement en vue d’accompagner le Congo dans le cadre, a-t-il dit, de la transition qui se met en place.

La revue stratégique, a-t-il expliqué, a eu des rencontres au plus haut niveau avec le gouvernement, particulièrement avec le chef du gouvernement et les ministres, mais aussi avec toute une palette d’acteurs congolais de la société civile, du monde religieux, des partis politiques, des acteurs de développement et de la famille humanitaire.

« Après ces concertations, la mission est retournée à New York en date du 7 août où elle préparera et soumettra au Secrétaire général des Nations Unies, au Conseil de sécurité, un rapport avec des recommandations sur la meilleure configuration possible de la MONUSCO, mais aussi de l’ensemble de la famille des Nations Unies au Congo, pour pouvoir accompagner le pays dans la mise en œuvre de l’accord du 31 décembre 2016 », a-t-il précisé.

Mamadou Diallo a, par ailleurs,  affirmé avoir profité de l’audience lui accordée pour féliciter le Premier ministre et à travers lui l’ensemble d’acteurs congolais, sur les efforts en cours pour la mise en œuvre de l’accord du 31 décembre 2016. Mais, aussi, il a réitéré l’appel des partenaires du Congo pour la poursuite des efforts d’inclusion afin que tous les Congolais et toutes les Congolaises, au-delà des audiences politiques et des convictions, puissent se retrouver dans la mise en œuvre de l’accord dans son esprit et dans sa lettre. « J’ai aussi exprimé au Premier ministre le souhait, le désir et l’engagement des Nations Unies, d’accompagner le gouvernement pour la mise en œuvre de l’accord, en particulier dans son volet lié à la préparation et à la tenue des élections », a-t-il indiqué en rassurant que la MONUSCO va poursuivre ses efforts en aidant à la conclusion des opérations d’enrôlement pour avoir un fichier électoral crédible et inclusif. «Cela permettra à tous les Congolais et à toutes les Congolaises, qui le souhaitent, d’aller exprimer leur devoir citoyen, en se choisissant librement et dans la sécurité les hommes et les femmes qui seront appelés à animer et à diriger les institutions démocratiques de ce pays après les élections », a-t-il argué.