Relance du tourisme : Rencontre productive entre Bruno Tshibala et le n° 1 de l’OMT

0

L’organisation mondiale du tourisme veut accompagner la RDC dans la relance de son tourisme. Arrivé mercredi à Kinshasa pour une visite de travail de trois jours en RDC, le secrétaire général de l’OMT a exprimé cette volonté au premier ministre, Bruno Tshibala.
Reçu en audience pendant près d’une heure, Talib Rifai et le chef du gouvernement congolais ont exploré toutes les possibilités pour faire du Congo Kinshasa, le pays phare de l’écotourisme en Afrique Subsaharienne. «  On a parlé des bénéfices du tourisme économiquement, socialement et politiquement » a confié le Jordanien. Pour lui, les choses sont en place pour gagner le pari, celui de faire de la RDC, l’une des meilleures destinations touristiques au monde.
M.Talib a particulièrement salué la réelle volonté politique affichées par les autorités congolaises pour booster ce secteur, combien porteur de croissance. En outre, Talib Rafai et Bruno Tshibala ont décidé d’embarquer le pays dans la promotion immédiate et le marketing du tourisme et d’y aligner les ressources qu’il se doit pour que ce plan ambitieux réussisse.
Insistant sur l’accès à la RDC, le patron du tourisme mondial a plaidé auprès du premier ministre, Bruno Tshibala, de rendre faciles, les procédures d’obtention des visas. « Rendre les procédures de visas faciles à obtenir et faire en sorte que venir en RDC soit moins coûteux et beaucoup plus connecté au reste du monde », a-t-il plaidé. Le secrétaire général de l’OMT s’est dit très impressionné par l’engagement de Bruno Tshibala, sa détermination mais surtout la manière dont il est allé en profondeur sur chaque point abordé avec sa suite. « Vous avez un bon premier ministre », s’ est-il réjoui.

Impressionné par le parcours de Patrice Lulumba

Avant de quitter la Primature, Bruno Tshibala a fait visiter à ses hôtes, le premier bureau occupé par le tout premier ministre de la RDC, Patrice Emery Lumumba. « Je viens d’une génération qui se rappelle et a grandi avec Patrice Lumumba, Jomo Kenyatta et tous ces grands leaders africains. Lumumba était certainement le recteur de tous ces leaders. Je me rappelle de ma jeunesse, je parle des années 50 et 60 » s’est-il souvenu.
La visite s’est achevée au jardin des premiers où Talib Rafai et sa suite ont contemplé avec admiration les bustes de ceux qui se sont succédé à l’hôtel du gouvernement depuis 1960