Sécurité, salubrité, enrôlement : Bruno Tshibala échange avec les députés provinciaux de Kinshasa

0
Ph. d'ensemble, Bruno Tshibala au milieu des députés provinciaux

Le Premier ministre, Bruno Tshibala a accordé une audience à un groupe de députés provinciaux de la ville de Kinshasa, lundi, 26 juin 2017. La délégation était conduite auprès du chef du gouvernement par le président de l’Assemblée Provinciale, Roger Nsingi. Les hôtes de Bruno Tshibala étaient venus lui faire part des problèmes que rencontre la ville capitale. Ils ont ensemble scrutés tous les secteurs de très près : la sécurité des Kinois, la salubrité, l’enrôlement des électeurs, la nuisance sonore et les projets de développement.
« Ce dernier temps à Kinshasa, il y a des enlèvements, raison pour laquelle nous avons échangé avec le Premier ministre et ce dernier nous a dit qu’il va tout prochainement prendre des mesures importantes», a déclaré le président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa.
Au sujet des opérations de refonte du fichier électoral lancées depuis le 28 mai dernier dans la capitale, les élus provinciaux ont expliqué au Premier ministre les difficultés que rencontrent les requérants sur le terrain. « Vous savez bien qu’en ce moment à Kinshasa il se déroule l’enrôlement des électeurs, mais, c’est vraiment timide. Il y a des précautions à prendre au niveau du bureau de la Ceni parce que la population peine à se faire délivrer la carte », a déploré Roger Nsingi.
Concernant l’assainissement, les élus ont exprimé leurs inquiétudes suite à l’état d’insalubrité dans lequel se trouve le siège des institutions. Ils ont plaidé pour que des mesures soient prises afin de maintenir la propreté dans la ville. « Autrefois, on disait ‘’Kin la belle’’, aujourd’hui, on ne peut pas prononcer ce mot », a regretté le speaker de l’organe délibérant de la capitale. Les députés provinciaux ont aussi plaidé pour que soient renforcées les mesures contre le tapage nocturne et diurne à Kinshasa. « Il y a des édits qui ont été pris au niveau de l’Assemblée provinciale de Kinshasa mais qui sont inopérants », a-t-on fait constater. L’obscurité engendrant l’insécurité, les députés provinciaux ont demandé au Premier ministre de s’investir pour le rétablissement de l’éclairage public sur les grandes et petites artères de Kinshasa.
Plusieurs autres questions touchant au vécu quotidien des Kinois ont été abordées lors de cet entretien de près de deux heures. Entre autres, ils ont parlé des problèmes d’eau, mais aussi, du budget d’investissement qui, selon le président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, est bloqué au niveau du gouvernement central.
Attentif aux doléances des élus…
C’est avec une attention soutenue que Bruno Tshibala a religieusement écouté les doléances de ses interlocuteurs. Il les a encouragé en leur promettant son soutien. « Il était très attentif et nous a indiqué que les portes de la Primature nous sont ouvertes. S’il n’y a pas une amélioration, nous pouvons encore revenir dans les jours qui viennent », a dit Roger Nsingi.