Revendications des médecins : Bruno Tshibala rassure le SYNAMED et le SYMECO

0

Deux syndicats de médecins ont franchi ce mercredi, 21 juin 2017, le portail de la primature. Il s’agit du SYNAMED (Syndicat national des médecins du Congo) et du SYMECO (Syndicat des médecins du Congo). Reçus par le premier ministre, Bruno Tshibala Nzenzhe, les deux groupes ont exposé au chef du gouvernement, leurs revendications relatives à l’améliorations des conditions socioprofessionnelles de leurs syndiqués.
« Les deux syndicats ont déposé un cahier des charges. Et comme nous n’avions pas eu un dialogue avec le gouvernement, nous nous sommes trouvés dans l’obligation de donner un préavis de grève. Le Premier ministre qui nous a reçus avec notre ministre de tutelle, a été sensible aux doléances des médecins et a demandé qu’il y ait une commission ad hoc qui va analyser les doléances des médecins pour que le gouvernement de la République donne des réponses consensuelles à ce problème », a déclaré docteur Mankoy Badjoki, Secrétaire Général du SYNAMED
La question liée au barème de rémunérations des blouses blanches a été également abordée lors de cette séance de travail. « Le problème est presque résolu ou en voie d’être résolu par l’adoption de la loi financière 2017. Mais, il reste un problème que tout le temps était reconnu par le gouvernement et qui était d’application jusqu’en 2010. Nous pouvons dire que ça n’a plus suivi, c’est-à-dire le taux de référence de la prime de risque des médecins des services publics de l’Etat un temps », a expliqué le secrétaire général du SYNAMED.
Les médecins ont demandé au chef du gouvernement que soient réhabilités tous les médecins qui travaillent et qui étaient élagués de la liste de paie « injustement ». D’autre part, ils ont sollicité du gouvernement, la planification de l’engagement des jeunes médecins. « Ces médecins travaillent sans prime ni salaire. Il leur faut une planification qui les rassure qu’on va les prendre progressivement », a-t-il indiqué. Une situation inédite selon le représentant du SYNAMED pendant que son collègue Muanda Nlenda du SYMECO, attend que la commission mise en place fasse le travail. Il faut rappeler que le ministre de la santé, le directeur de cabinet du premier ministre et ses trois adjoints ont assisté à cette rencontre.