Exetat 2017 : Bruno Tshibala donne le go à Mbanza-Ngungu

0
Le premier ministre, Bruno Tshibala remettant au gouverneur du Kongo-Central les items de l' examen d' Etat, édition 2017. Ph.Primature

Le Premier ministre, Bruno Tshibala Nzenzhe, a procédé ce lundi 19 juin 2017 au lancement de la 51ème session de l’examen d’Etat. La cérémonie officielle de cette édition 2016-2017 s’est déroulée au centre situé au sein du complexe scolaire Mwenze A Vevela de Mbanza-Ngungu, au Kongo-Central. Etaient là, le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel, Gaston Musemena, le vice-ministre à la Coopération internationale, Freddy Kita, le gouverneur du Kongo-Central, Jacques Mbadu Nsitu et plusieurs autres personnalités du monde politique et éducationnel.
Au total, 632.208 candidats répartis dans 1844 centres sont concernés par ces épreuves évaluatives.

«Dans tous les territoires de la République démocratique du Congo, il s’organise ce test, le pays est uni et c’est une preuve palpable », a déclaré le ministre de l’EPSP, dans son mot de circonstance. Pour Gaston Musemena, l’organisation de l’examen d’Etat est une conséquence de la paix chèrement acquise grâce aux efforts de tous et plus particulièrement du chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange. « Très chers frères du Kongo-Central, sans la paix, nous ne serions pas ici en ce moment », a-t-il indiqué, en précisant que ces épreuves ont été postposées dans certains endroits où la paix est menacée, allusion faite à certains territoires de l’espace Kasaï.

Bruno Tshibala s’est adressé aux candidats, avant de procéder à la remise des Items au gouverneur du Kongo-Central qui, à son tour, les a remis aux différents chefs de centres. Le Premier ministre a ensuite invité les finalistes à plus d’assiduité dans le travail. « De tout le temps, une évidence s’est imposée aux hommes, la réussite et le bonheur s’obtiennent au prix des sacrifices », a lancé Bruno Tshibala avant de souhaiter bonne chance à tous les candidats. « Je formule le vœu de vous voir tous bien travailler au cours de ces épreuves de l’examen d’Etat édition 2017 et je vous souhaite tous une bonne chance », a-t-il conclu.

Pour sa part, le gouverneur du Kongo-Central, Jacques Mbadu Nsitu a salué le choix porté sur sa province pour abriter cette cérémonie de lancement officiel de l’édition 2017 de l’examen d’Etat. Sur les 632.208 candidats attendus pour ces épreuves de quatre jours, la province du Kongo-Central en a aligné 31.721 dont 1510 pour la seule ville de Mbanza-Ngungu.
Reprenant la parole, Gaston Musemena a prêché à l’assistance la paix avant de l’exhorter à ne pas se laisser influencer par ceux qui cherchent à prendre le pouvoir par la force. « Vous êtes à la porte de Kinshasa. Vous devez donc comprendre votre responsabilité face à tous les manipulateurs. Voilà pourquoi le Premier ministre lui-même a accepté de se déplacer pour venir vous encourager, encourager vos enfants à prendre leurs responsabilités parce que l’avenir du Congo de demain repose sur eux. Mais, cela doit se préparer, cela doit se faire dans la paix », a insisté le ministre de l’EPSP. Pour lui, le déplacement de Bruno Tshibala dans cette ville du Kongo-Central est une preuve que le gouvernement travaille en dépit des difficultés, du reste inhérentes à toute société humaine.

Après avoir donné le go, Bruno Tshibala a fait le tour de certains centres. Il a notamment visité deux centres basés dans la cité touristique de Kisantu. Au lycée Marie Notre dame de Kisantu tout comme partout où il est passé, le premier ministre a tenu un discours d’espoir et d’encouragement aux candidats. Notez que le déplacement de Mbanza-Ngungu constitue une première sortie pour le chef du gouvernement depuis l’investiture de son équipe, le 16 mai dernier. A Mbanza-Ngungu tout comme à Kisantu, Bruno Tshibala a eu droit à un impressionnant bain de foule.