Kinshasa : Le Grand-Kasaï fête Bruno Tshibala

0

C’est sans conteste un jour à marquer d’ une pierre blanche. Le rendez-vous était d’ores et déjà acté et personne n’a voulu manquer à l’appel. Le vendredi, 16 juin 2017, ministres, députés, sénateurs, chefs d’ entreprises, bref, tous les ténors et notables de l’espace Kasaï vivant à Kinshasa se sont donnés rendez-vous pour célébrer la nomination de l’ un des leurs, Bruno Tshibala Nzenzhe, élevé par le chef de l’ Etat, Joseph Kabila, au rang de Premier ministre de la RDC.

En cette soirée du 16 juin 2017, le beau cadre de «Fête parfaite», à Gombe, reçoit dans une ambiance lumières et sons toute la crème du Kasaï. Le choix du lieu était fait pour lier l’utile à l’agréable et l’événement s’est fêté en sablant du champagne. Le décor était planté : les invités étaient bien installés, certains sous les arbres, humant l’air frais. C’est déjà la saison sèche à Kinshasa. Sous les coups des projecteurs, presque tous les yeux des invités étaient tournés vers le podium où, tour à tour, Elisabeth Tshala Mwana et sa Dynastie mutuashi ainsi que  les Bayuda du Congo se succédaient sur la piste pour assurer l’agrémentation avec leurs musiques tradi-modernes. Pour la circonstance, Tshala Mwana a même joué une chanson composée en l’ honneur de Bruno Tshibala.

C’est sous le coup de 21H30’ le couple Tshibala  fait son entrée sous les « Tumkunduiluila,  acclamations, ndlr » de l’ assistance. Le premier ministre et son épouse ont été accueillis par un comité restreint composé du vice-premier ministre chargé des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu, Alphonse Ngoyi Kasanji, gouverneur du Kasaï Oriental, le professeur Adolphe Lumanu, le directeur de cabinet du premier ministre, le monétariste  Michel Nsomwe Nsomwe sans oublier  le Parsec  Patrick Mutombo. Comme annoncé par le maître de cérémonie, tout a commencé par la prière œcuménique dite par deux serviteurs de Dieu, Jonathan Mbudi et Léon Kalambayi.
Invité sur l’estrade à prendre la parole, Alphonse Ngoyi Kasanji a commencé, en son nom et en celui du peuple kasaïen, par féliciter Bruno Tshibala pour sa nomination à la tête de l’exécutif national. Le gouverneur Ngoyi Kasanji en a profité pour présenter au Premier ministre les défis auxquels la population du grand Kasaï fait face tant du point de vue économique, sécuritaire et social. Il a aussi plaidé auprès du Premier ministre pour que la population du Kasaï soit desservie en eau potable et en électricité. Concernant la réhabilitation des infrastructures, le gouverneur du Kasaï Oriental a sollicité du gouvernement Tshibala, la réhabilitation de la piste de l’aéroport de Bipemba, celle du réseau routier notamment de la route Mbuji-Mayi-Kabinda. Il a en outre sollicité du gouvernement central 1,5 million de dollars pour achever les travaux du stade de Mbuji-Mayi dont les travaux ont atteint 80 % de réalisation.
Pour ce qui est du secteur économique provincial, Ngoyi Kasanji a demandé au gouvernement de financer la relance de la Minière de Bakwanga (MIBA) avec une enveloppe de 10 millions de dollars, et de financer un projet agricole pilote de culture de maïs sur une étendue de 200 hectares. Dans la même veine, le gouverneur Kasanji a demandé au premier ministre de s’impliquer pour l’avancement des travaux de construction du barrage de Katende et l’installation de l’éclairage public dans tous les chefs-lieux des provinces de l’espace Kasaï.

Parlant de la situation sécuritaire, le gouverneur Kasanji a rappelé comment l’espace kasaïen a perdu ses lettres de noblesse en devenant le refuge d’une violence « innommable» où les femmes, les enfants voire les vieillards ont abandonné leurs maisons pour aller rester dans la brousse. « Vuluka kwenu, Ndlr souvenez-vous de chez vous  », a-t-il lancé à Bruno Tshibala avant de conclure par « Que Dieu bénisse la RDC, que Dieu bénisse le Grand Kasaï ».

Pour sa part, Bruno Tshibala a eu des mots justes pour remercier la communauté du Grand Kasaï. « Je commence par vous présenter mes très sincères remerciements », a-t-il déclaré en rappelant que c’est grâce au président de la République, Joseph Kabila, que tout le monde s’est réuni en ce lieu. « Il a posé un acte de grande portée politique à l’égard de notre communauté en nommant coup sur coup deux originaires du territoire de Katanda, province du Kasaï Oriental à la fonction de premier ministre. Il mérite donc notre profonde gratitude et une chaleureuse ovation », a-t-il indiqué.
Par ailleurs, le Premier ministre a expliqué que s’il a accepté de diriger le gouvernement dans des conditions difficiles que traverse la RDC, lui qui était un membre de l’opposition radicale, c’est parce qu’il a accepté de se sacrifier afin de remettre le pays sur la voie de la paix, de la concorde nationale et du développement. « Nous savons tous que les problèmes liés au sous-développement sont partout les mêmes à travers le pays. Le gouvernement d’union nationale va prendre tous ces problèmes à bras le corps, y compris dans ce qu’on appelle l’espace kasaïen où il y a notamment pénurie d’électricité et d’eau potable, sans oublier le manque d’infrastructures de base », a-t-il promis. Bruno Tshibala a par ailleurs invité les jeunes et hommes d’affaires du Grand Kasaï à se lancer avec détermination dans des activités agricoles en profitant du fonds de 750 millions de dollars qui sont disponibles. Pour le Premier ministre, il s’agit d’un secteur (agriculture) porteur de la croissance à haute intensité de main-d’œuvre.

Moment des retrouvailles

La célébration de la nomination de Bruno Tshibala à la tête du gouvernement a permis aux uns et aux autres de se rencontrer, après une longue période de séparation. Le moment était aux poignets des mains chaleureux et accolades entre les députés nationaux, sénateurs, membres du gouvernement, hommes d’affaires et opérateurs culturels. Parmi les invités, on a noté la présence du ministre délégué près du Premier ministre, le professeur Tshibangu Kalala, d’Evariste Mabi Mulumba, Thérèse Olengha,Jean Marie Kassamba, Zacharie Bababaswe, Tshimanga Bwana, Rapporteur adjoint de l’Assemblée nationale… Quelques personnalités se sont prononcées. Steve Mbikayi, ministre de l’ESU, souhaite que le Premier ministre ramène la paix au Kasaï pour que l’enrôlement s’y fasse. Quant à Leonard She Okitundu, il a souhaité plein succès au chef du gouvernement.