Accord du 31 décembre : Bruno Tshibala fait le point avec la mission conjointe ONU, UA, CIRGL et SADC

0

Le premier ministre, Bruno Tshibala a reçu en audience les membres de la mission conjointe Nations unies, Union africaine, CIRGL et SADC. Ils ont parlé de la mise en œuvre de l’accord du 31 décembre 2016.
Au sortir de leurs échanges, Said Djinnit, Envoyé spécial des nations Unies pour la région des Grands Lacs a déclaré qu’ils sont venus voir le premier ministre pour voir comment ils peuvent ensemble soutenir les efforts visant la mise en œuvre de l’Accord de la Saint Sylvestre. «Comme vous le savez, toutes nos organisations soutiennent fortement le dialogue et l’accord du 31 décembre 2016 et nous souhaitons que toutes les parties prenantes y aillent de façon rigoureuse comme cela était prévu dans l’accord. Le Conseil de sécurité, dans sa dernière résolution, a appelé à la mise en œuvre intégrale de cet accord », a indiqué le diplomate algérien.
Claude Nyamugabo, Ambassadeur de la RDC en Ethiopie et Représentant permanent du pays à l’Union africaine et auprès de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique était de la partie. D’après lui, la mission conjointe Union africaine, Nations Unies, CIRGL et SADC qui séjourne en RDC, conduite par le commissaire paix et sécurité de l’Union africaine, Smaïl Chergui, est venue faire le point sur la situation politique et sécuritaire du pays. « C’est dans ce cadre qu’elle fait la tournée en commençant par le président de la République qui l’a reçue ce matin. Il est question pour l’Union africaine avec ses partenaires, d’encourager les efforts qui ont été fournis jusque-là pour l’application de l’accord du 31 décembre, féliciter le premier ministre pour sa nomination et encourager toutes les parties prenantes à adhérer à cet accord qui, aujourd’hui, n’attend plus que la mise sur pied du Conseil national de suivi de l’accord (CNSA). Nous avons reçu des assurances des uns et des autres que c’est imminent », a-t-il expliqué.
Pour Claude Nyamugabo, l’accord sera mis en œuvre totalement par les Congolais eux-mêmes en vue de préparer les élections qui constituent la mission principale du gouvernement Tshibala. «Le premier ministre est très engagé, il est conscient du rôle qui est le sien, à savoir organiser de bonnes élections pour les Congolais », a-t-il conclu.