Les chefs des confessions religieuses à Samy Badibanga : «Vous êtes un Premier ministre établi selon la Constitution que nous respectons»

0

La Commission d’Intégrité et de Médiation Electorale, la CIME, a réitéré, jeudi 23 février 2017, auprès du Premier ministre, Samy Badibanga Ntita, l’engagement des confessions religieuses à accompagner le gouvernement dans l’organisation des élections honnêtes, justes, transparentes, crédibles et apaisées. Le Président de la Cime, représentant de l’Eglise Kimbaguiste, le Révérend Elebe Kapalay à la tête d’une délégation des chefs des confessions religieuses, a fait cette déclaration à l’issue d’un tête-à-tête organisé jeudi avec le Chef du gouvernement dans son Cabinet de travail.

L’organisation des élections est l’une des missions assignées au gouvernement Badibanga, en dehors de l’attention particulière qu’il accorde au social des populations.

En soutien à ces missions, les confessions religieuses lancent un message de paix, mais aussi de légalité. « Le Premier ministre est un homme de paix; en tant que religieux, nous lançons un message de paix en direction de tout le peuple Congolais, parce que sans la paix, on ne peut rien construire. Nous lançons également un message de légalité dans notre pays; le respect de la légalité suppose le respect de l’autorité établie. Il y a un Premier ministre Chef du gouvernement qui est établi selon la constitution, nous avons le devoir de le respecter, c’est cela le respect de la légalité », ont-ils lancé comme message à l’attention de l’ensemble du peuple Congolais.

La République Démocratique du Congo étant un Etat laïc, les confessions religieuses se disent ne pas avoir mandat de « démolir ou d’établir les institutions ». C’est à travers les élections et par elles seules que Dieu choisit les hommes pour le renouvellement de la classe politique.

Les hommes de Dieu ont, par ailleurs, plaidé en faveur du social des populations, malgré la situation économique difficile que traverse le pays. « Nous partageons les joies, les peines, les expériences et les angoisses de la population mieux que n’importe quelle structure », ont-ils relevé avant d’appeler le gouvernement à  »s’occuper un peu plus du social de cette population ».

Ce message préoccupe au plus haut point le Chef de l’Exécutif national qui ne ménage aucun effort pour satisfaire à cette deuxième mission assignée à son gouvernement.

La CIME est une plate-forme regroupant les Confessions religieuses de la Rdc. Elle est un cadre d’échange d’information électorales et de dialogue permanent visant à gérer par la médiation les tensions électorales avant, pendant et après les élections. C’est aussi un organe non juridictionnel de résolution des conflits électoraux et entend également établir un schéma d’intégrité pour tous les acteurs impliqués dans le processus électoral. Elle est composée des personnalités religieuses issues de l’Eglise du Christ au Congo, de l’Eglise de Jésus-Christ sur terre par son Envoyé Simon Kimbangu, la Communauté Islamique au Congo, l’Eglise Catholique, l’Armée du salut, l’Eglise Orthodoxe, les Eglises du Réveil du Congo et l’Union des Eglises Indépendantes du Congo.