Infrastructures de la capitale : Le Premier ministre réunit les chefs de secteur

0
535
chefs de secteur

Sur instruction du Président de la République, le Premier Ministre Samy Badibanga Ntita a tenu une séance de travail ce vendredi 10 février 2017 avec le Ministre des Infrastructures, les Directeurs Généraux de l’Agence des Grands Travaux, ACGT, de l’Office des Voiries et Drainages, OVD, ainsi que le Gouverneur de la Ville Province de Kinshasa.

Au cœur des échanges, l’évaluation des dégâts survenus dans la Ville de Kinshasa après la pluie diluvienne qui s’est abattue le 7 février dernier.

Un balayage complet de la situation a été effectué à l’attention du Chef de l’Exécutif national par ses interlocuteurs. Le Gouverneur de la ville, André Kimbuta Yango a dans son compte-rendu fait état des pertes occasionnées par cette pluie ainsi que les préoccupations de la population. Il s’en est suivi du rapport sur la situation des infrastructures fourni par le Patron des Infrastructures, Thomas Luhaka.

Le rapport présenté combinait autant les constats de l’Agence Congolaise des Grands Travaux que celle de l’Office des Voiries et Drainages.

Une attention particulière cependant a été réservée au problème suscité par la coupure de la Route Nationale numéro 1, à la hauteur de Mitendi. Après une descente sur le site, le Ministre Thomas Luhaka a rassuré le Premier Ministre du démarrage des travaux par l’Agence des Grands Travaux en partenariat avec CREC 7. Actuellement, une déviation a d’ores et déjà été aménagée afin de rétablir partiellement le trafic.

Selon Thomas Luhaka, à l’allure où avancent les travaux ainsi amorcés, le trafic pourrait revenir à la normale dans les 2 semaines.

En outre, il a également été question de la voirie urbaine de Kinshasa, devenue impraticable par endroits. Grâce à la contribution du Gouvernorat provincial représenté par André Kimbuta Yango, des axes prioritaires ont été définies afin de procéder à leur réparation immédiate.

La réunion s’est terminée sur la requête du Ministre Thomas Luhaka, consistant en la mise à disposition des fonds à l’OVD, afin de démarrer au plus tôt les travaux de réparations. La circulation de la Ville de Kinshasa en dépend grandement.