Exigence de transparence : le Premier ministre Samy Badibanga déclare son patrimoine à la Cour Constitutionnelle

0
560
sam-prim3

Le Premier Ministre Samy Badibanga Ntita s’est  acquitté d’un devoir constitutionnel. Ce lundi 23 janvier, le Chef du gouvernement a déclaré son patrimoine à la Cour Constitutionnelle de la République Démocratique du Congo. Un acte civique, moral et constitutionnel.

Pour le ministre délégué auprès du Premier ministre,  Fidèle Tingombay, qui s’est livré également au même exercice,  le Premier ministre, dans son discours programme, avait insisté sur l’exigence de transparence dans tout ce que qui sera entrepris au niveau du gouvernement. « C’est dans ce cadre que nous avons l’obligation de répondre aux dispositions constitutionnelles en rapport avec l’article 99 de la Constitution. Cet article nous exige, à l’entrée comme à la sortie de nos fonctions, de déclarer notre patrimoine familial ».

Faisant partie du gouvernement Badibanga, Michel Tingombay a également respecté cette obligation constitutionnelle en déclarant ses biens. A la question de savoir si ce geste marque un pas dans la lutte contre la corruption et le blanchiment des capitaux, le ministre délégué auprès  du Premier ministre a déclaré qu’il fallait commencer par respecter nos propres textes et que nous sommes contraints d’appliquer.

Il faut rappeler que le premier ministre avec son ministre délégué sont tous parlementaires avant d’être membres du gouvernement, d’où il était important pour eux de prêcher par l’exemple.